Mon nouveau moi

 Hello ! Je reprends aujourd’hui mon blog, délaissé depuis trop longtemps déjà.

Et je ne le reprends pas n’importe quand et pour n’importe quelle raison… J’ai une grande nouvelle: Je vais très prochainement être maman ! Ça m’est vraiment étrange d’écrire ces lignes. A vrai dire, je ne pensais pas pouvoir le dire avant longtemps.

Comme vous l’aurez compris, je vis actuellement un grand changement dans ma vie -et pas des moindres- et je reprends ce blog avec les encouragements de mon fils à coups de coups de coude dans les côtes.

C’est assez ironique d’écrire cet article quand on sait que le dernier abordait « le ballonnement ». Si vous saviez comme je suis ballonnée en ce moment -rire-.

Enfant, je m’imaginais déjà dans mon rôle de maman. Aînée de cinq enfant j’y ai été plus ou moins projetée, en fait. Très vite, j’ai eu beaucoup de responsabilités et je n’ai pas eu une enfance ordinaire. A la fin de mon adolescence, j’ai rencontré mon chéri qui, lui, était fils unique et nous n’avions jamais vraiment abordé le sujet « des enfants », même si nous savions que nous en voulions. Les années passant, l’envie d’agrandir notre famille s’est alors imposée et comme les choses ne se déroulent jamais comme prévu, dame nature n’a pas été sympa. Suite à mon arrêt de pilule, mon corps a pas mal déconné et nous ne nous sommes pas vraiment inquiétés au début car « nous avions le temps ». Finalement, on a pas mal galéré avec les hormones -merci le SOPK- et nous n’y croyions plus vraiment quand, un soir d’été, le test de grossesse a montré deux barres.

Les épreuves de la vie ont fait que j’ai développé très peu de confiance en moi. J’ai parfois eu des regains qui m’ont aidée à obtenir mes diplômes ou encore à passer des caps importants mais il y avait toujours une bombe qui ne faisait que confirmer l’aversion que j’avais envers moi même.

Aujourd’hui, je ne saurai expliquer précisément cette évolution mais je me sens tellement différente et forte. Je suis certaine que cette grossesse y est pour beaucoup. Alors clairement je n’ai pas la situation idéale – bien qu’il n’en n’existe pas- pour avoir mon bébé. C’est à dire que je rêvais d’être propriétaire, mariée avec le CDI en poche avant d’accueillir mini-nous mais alors clairement ce n’est pas le cas. Et… je m’en fiche !

Mon chéri et moi sommes ensemble depuis bientôt douze ans et mariage ou non c’est le père de mon fils. Y a t-il plus important comme engagement ? Pour ce qui est de la maison, nous sommes en location depuis longtemps. Nous cherchions une maison plus grande avant d’apprendre que nous serions bientôt parents et n’avons rien trouvé à notre convenance pour le moment. Pas de stress, nous déménagerons en temps voulu avec bébé, cela ne nous fait pas peur. Pour ce qui est de mon métier, je suis infirmière et je suis loin d’avoir un CDI. J’étais en poste dans le privé depuis longtemps et alors que je m’apprêtais à obtenir le graal, mon patron a appris ma grossesse. Je suis certaine que sa décision a été influencée par cette annonce. Oui, il y a des enfoirés partout. J’ai donc continué d’enchainer les CDD dans cette même entreprise et me voilà au chômage un mois avant mon congé maternité. Zeeeen !

Cette situation pourrait m’angoisser, c’est clair. Je n’ai jamais autant appris à relativiser qu’aujourd’hui et mon bébé me donne cette force mentale dont je ne me croyais pas capable. Je suis tellement reconnaissante du rôle qui m’est aujourd’hui donné, le plus important de ma vie. Je l’aime déjà tellement ce petit bout.

Être enceinte n’est pas tous les jours facile, surtout physiquement, mais j’observe tous les jours mon gros ventre en m’imaginant avec ce petit être dans les bras.

J’ai beaucoup de choses à raconter à propos de ma grossesse et je pense en faire plusieurs articles. On se retrouve bientôt alors, c’est promis !

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *